|| Version imprimable
Données biologiques et physiologiques sur les semences de quelques espèces de milieux ultramafiques néo-calédoniens 
URL d'accès : ...
(Document en Français)

Résumé
Au cours de son évolution, une grande partie de la Nouvelle Calédonie s'est progressivement recouverte d'un feuillet de roches ultrabasiques. Ces roches, réduites par l'érosion et l'altération, ont donné naissance à des terrains miniers exceptionnellement riches en métaux lourds et particulièrement pauvres en matière organique et en éléments nutritifs. Cette altération a en particulier favorisé l'enrichissement des manteaux en oxydes de nickel. Ces sols issus des roches ultramafiques, sont très peu propices à la végétation et ont favorisé l'apparition d'une flore adaptée à leur pauvreté, à leur déséquilibre minéral et à leur toxicité, éléments majeurs caractérisant le «syndrome serpentinique ». A ces facteurs édaphiques contraignants, viennent s'ajouter des facteurs climatiques extrêmes, une faible biodisponibilité de l'eau, des précipitations qui peuvent être abondantes mais sporadiques, des températures variables et saisonnières, et un faible taux de recyclage de la matière organique. Le résultat de cette pression de sélection, est une flore extrême et unique, constituée de plus de 3300 espèces distinctes dont 75% sont endémiques et 40% environ sont confinés sur des sols. Cette biodiversité néo calédonienne est extrêmement importante autant de par son endémicité que par son originalité et elle est encore plus importante si l'on considère les milieux ultramafiques (près de 90%). Ce projet de thèse qui découle de ce contexte a eu pour objectif l'étude de la structure des graines et de la composition biochimique de leurs réserves en relation avec leur adaptation au milieu. Il sera tout d'abord réalisé une revue détaillée de nos connaissances actuelles sur les écosystèmes ultramafiques, les caractéristiques importantes qui attraient aux graines et une revue détaillée concernant les connaissances actuelles des mécanismes de tolérance au nickel ainsi que les relations nickel semences. Ensuite, nous envisagerons la caractérisation des principales données biologiques de semences de 45 espèces évoluant principalement sur maquis minier pour la compréhension des mécanismes adaptatifs développés par les semences de ces espèces face au milieu et notamment en réponse aux conditions climatiques ainsi que la mise en place de protocoles fiables optimisant la germination et la conservation de ces semences dans le cadre de leur utilisation dans la revégétalisation. Enfin, nous nous attacherons à caractériser les mécanismes intervenant dans la réponse de tolérance au nickel et plus particulièrement du mécanisme d'hyperaccumulation.

 
Type de publication : 
Thèses de Doctorat

Auteurs, contributeurs : 
Zongo, C.
Fogliani, B.
Bouraïma-Madjèbi, S.

DOI :
10.6098/2010NCAL0029

Tutelle : 
Université de la Nouvelle-Calédonie


 

Site maintenu et administré par la cellule ISTICE UNC - contacter le webmestre © 2010-2017 UNC