|| Version imprimable
Détection et analyse des structures morphologiques linéaires pour l'étude des phénomènes d'érosion 


URL d'accès : http://orioai.univ-nc.nc/nuxeo/site/esupversions/d...
(Document en Français)

Résumé
Le travail effectué au cours de mon stage de magistère est une contribution à l'automatisation du processus de traitements effectué par les géologues manuellement. En effet, dans le cadre de la problématique de la modélisation des zones érodées et la compréhension de leur dynamique dans l'environnement calédonien, la composante Géosciences du laboratoire LGPMC s'intéresse à l'identification des facteurs déterminants dans la dynamique érosive des versants. Leur objectif est de trouver un lien entre les types des bassins versants (pentes, structure du sol, etc.) et les facteurs climatiques et humains. La recherche des facteurs influant sur le phénomène d'érosion, passe tout d'abord par une étape de reconnaissance des lignes et leur orientations dans le relief du paysage étudié. C'est dans ce cadre, que nous avons proposé, un processus automatisé de détection de lignes et l'analyse de leur orientation par des méthodes de traitement et d'analyse d'images. Dans la première partie de ce rapport, il est proposé une nouvelle méthode de segmentation de lignes, en suivant un chemin de plus forte pente, basée sur une structure d'attraction établie sur l'ensemble des pixels de l'image. Cette méthode présentant quelques inconvénients que nous avons décelés sur des exemples d'images, nous a amené à introduire des modifications pour la rendre performante et robuste aux bruits. Nous proposons aussi une méthode de détection de segments , la transformée de Hough, que nous avons adaptée et expérimentée sur les images traitées. En fin, nous proposons une méthode d'analyse d'orientations préférentielles appelée la rose de direction et basée sur l'opérateur érosion de la morphologie mathématiques. Des résultats ont été présentés en appliquant le processus sur des images réelles de MNT et d'ombrages. Ces résultats, après discussion avec les experts, semblent apporter un complément d'informations par rapport à ce qu'ils observent à l'oeil nu, et surtout faire un traitement rapide ce qui permet aux géologues de gagner un temps "phénoménal", car il faut imaginer, que sur une image d'ombrage, ils passent plusieurs jours avant d'arriver à localiser toutes lignes.

 
Type de publication : 
Mémoires et rapports de stage (travaux d'étudiants)

Mots-clés libres : 
Segmentation
détection de contour
lignes géomorphologiques
détection de formes linéaires
transformée de Hough
rose des directions
images MNT

Auteurs, contributeurs : 
Mahot, M.
selmaoui, nazha (Dir.)

Informations complémentaires : 
Magistère 2ème année Département EEA Année 2006 - 2007

Tutelle : 
Universite de la Nouvelle Caledonie
Université de la Nouvelle-Calédonie
 

Site maintenu et administré par la cellule ISTICE UNC - contacter le webmestre © 2010-2017 UNC